conduite du changement
Management

Comment accompagner la conduite du changement ?

By

Aussi inévitable que complexe à appréhender, la conduite du changement conditionne la performance d’une entreprise moderne qui doit constamment s’adapter et innover. Le succès, en aucun cas miraculeux ou aléatoire, repose sur la faculté des dirigeants et collaborateurs à gérer et à s’impliquer dans le processus. Les attitudes négatives et les résistances doivent être évitées et corrigées. Voici 6 étapes pour un accompagnement efficace.

Première étape : Établir une vision claire du changement voulu

La confusion est le premier et le pire ennemi de la conduite du changement. Dès le début du processus, les dirigeants doivent s’assurer qu’ils ont compris ce que l’organisation veut changer et les raisons pour lesquelles cette démarche s’impose. Cette vision leur permettra d’imprimer, de manière sans équivoque, la direction et le rythme requis. Elle doit, par ailleurs, être en accord avec les objectifs de l’organisation.

Deuxième étape : Évaluer les impacts du changement sur la structure et le personnel

Accompagner au changement, c’est anticiper. Ainsi, une fois la vision déterminée, l’étape suivante consiste à cerner les impacts du changement sur la structure organisationnelle de l’entreprise et sur chaque collaborateur en tant qu’individu. Cette évaluation permettra aux dirigeants d’identifier des mesures d’accompagnement de la conduite du changement adaptées à chaque acteur en fonction de besoins de celui-ci et de la perception qu’il a de la situation.

Troisième étape : Communiquer le changement

La communication fait partie des mesures d’accompagnement indispensables. Communiquer le changement consiste notamment, et d’une part, à partager et expliquer la vision et les implications pour chaque individu, et d’autre part, à gérer les réactions. Il s’agit surtout de convaincre les collaborateurs d’adhérer de manière dynamique au processus. L’attention des dirigeants doit porter sur les groupes cibles ainsi que les messages clés, les canaux et supports et le timing adaptés à chaque groupe.

Quatrième étape : Former les collaborateurs

Le changement déstabilise l’individu. Un accompagnement de la conduite du changement efficace est ainsi indissociable d’un programme de formation. Les collaborateurs, dotés de nouvelles compétences requises par la mise en œuvre du changement, se rassureront et se sentiront capables de participer. Le choix des méthodes de formation doit tenir compte des résultats des étapes précédentes.

Cinquième étape : Soutenir la conduite du changement

La mise en place d’une structure de soutien complète la formation. Le soutien est destiné à aider continuellement les collaborateurs à disposer de l’état d’esprit exigé par la conduite du changement. Services de conseil, coaching, mentorat, politique de porte ouverte au niveau des dirigeants sont autant de techniques envisageables.

Sixième étape : Apprendre de la conduite du changement

La conduite du changement doit être un processus continuel pour une organisation. Celle-ci n’a pas d’autre choix tant que son environnement évolue. Il s’avère dès lors vital d’évaluer tout processus de changement initié afin d’en tirer des leçons destinées à améliorer l’accompagnent de la conduite des changements futurs.

You may also like

Post A Comment

Your email address will not be published.